Le Pin Parasol (Pinus Pinéa)

Catégorie(s) : ,
Pin-Parasol-Pinus-Pinea

Le plus beau des conifères, reconnaissable à son port équilibré et à sa forme, il est très représentatif de notre région. Ses aiguilles dégagent une forte odeur et ses graines, les pignons, sont très utilisées en pâtisserie. Son bois sert en menuiserie et en construction.

L’Olivier (Olea)

Catégorie(s) : ,
Olivier-Olea

Certainement originaire du Moyen-Orient, il caractérise la Provence. Son feuillage donne aux campagnes une teinte gris argenté et son tronc torturé le rend aisément reconnaissable. Il produit les olives et l’huile et son bois est très utilisé en artisanat. Il peut vivre parfois plus de 1000 ans.

Les Mûriers (Morus)

Catégorie(s) : ,
Les-Muriers-Morus

Le mûrier blanc fut importé au XVème siècle de Constantinople en même temps que la sériciculture (industrie de la soie) se développait en France. Les magnaneries (bâtiments destinés à l’élevage des vers à soie) devaient être approvisionnées en permanence par des quantités colossales de feuilles de mûriers, unique nourriture de la chenille du bombyx. Le fruit, la mûre, est utilisé par l’homme pour ses qualités alimentaires (sirops et confitures) et médicinales (forte teneur en vitamine C et efficace contre les maux de gorge). C’est un arbre dont le tronc est court mais qui peut faire 1 mètre de diamètre, son port est celui d’une boule et son feuillage est touffu. Le mûrier noir offre sensiblement les mêmes caractéristiques, bien que moins apprécié du bombyx. Le mûrier platane résulte d’une greffe dont le produit est un arbre à très large feuilles vert foncé qui se taille généralement en forme de parasol et qui est très recherché pour son ombre.

FEIJOA Sellowiana (Myrtacées)

Catégorie(s) : ,
FEIJOA-Sellowiana

Petit arbre ou arbuste aux feuilles persistantes vert foncé sur le dessus et blanc gris dessous. Se couvre en été de fleurs simples blanches et rouges aux étamines fournies, très décoratives. Peu connu, cet arbre est un fruitier, à condition de n’être pas le seul spécimen du jardin et que l’été ait été suffisamment chaud : aux fleurs succèdent des fruits verts très goûteux. Le Feijoa a besoin d’un sol bien drainé et d’une bonne exposition au soleil.

L’Eucalyptus Globulus

Catégorie(s) : ,
Eucalyptus-Globulus

Chez le jeune sujet, la feuille persistante est ronde, en vieillissant elle devient allongée. Il est sensible aux gelées et se distingue par son fort parfum, très utilisé en pharmacopée, il l’est aussi par les menuiseries pour son bois dur et lourd mais aussi par les fleuristes pour accompagner les bouquets. Il existe plus de 600 espèces d’eucalyptus dont une grande majorité est originaire d’Australie et de Tasmanie.

Le Cyprès de Provence (Cupressus sempervirens)

Catégorie(s) : ,
Cypres-de-Provence

Sa silhouette longue, de bougie, se retrouve dans tout le bassin méditerranéen. Employé en alignement le long des allées ou en solitaire près des habitations, il est d’une élégance racée. Planté en haie il sert aussi de brise-vent. Son bois est imputrescible et il peut vivre mille ans environ, ce qui le fait utilisé pour le reboisement de notre région. En Provence, 3 cyprès disposés en triangle, sont le symbole de l’hospitalité.

Le Chêne Vert, le Chêne Pubescens et le Chêne Liège (Quercus)

Catégorie(s) : ,
Chene-Liege

Très différents ils sont néanmoins tous trois indigènes. Seul le Chêne Pubescens est à feuilles caduques. Le premier peut atteindre 10 à 15 mètres, sa croissance est lente et il peut vivre très vieux. Ils en existaient des forêts importantes, qui malheureusement ont été dégradées. Le Chêne Pubescens (blanc, noir ou truffier) est le plus imposant et sa réputation est d’être le meilleur truffier. Le troisième, facilement reconnaissable avec son tronc tourmenté paraît vieux avant l’âge. Le démasclage est l’opération qui consiste à enlever l’écorce, liège, utilisée pour les bouchons et l’isolation. Le bois des chênes sert en menuiserie, construction et chauffage. Ses fruits, les glands nourrissent les sangliers.

ALBIZZIA Julibrissinn (arbre de soie)

Catégorie(s) : ,
ALBIZZIA-Julibrissinn

Ses fleurs lui ont valu son surnom, bouquets de longues étamines légères, roses avec une pointe de jaune et blanc à leur départ. Son feuillage caduc est penné (feuilles dentelées) ce qui ajoute à cette impression de légèreté. A besoin d’un bon ensoleillement et d’un sol bien drainé.